Vous perdez votre calme facilement ?

Un rien vous irrite ?
Vous vous sentez tendu ?
Fatigué ? Contrarié ?

C’est peut-être parce que vous avez du mal à lâcher-prise !!

Et nous sommes beaucoup dans ce cas-là !!

Dans un monde où tout va vite, où on est sur-sollicités, sur-stimulés, sur-bookés… pas facile de lâcher-prise !!

Ca a l’air si simple quand on le dit…
Mais tellement plus compliqué quand on essaie de le faire !!

Essayons de comprendre ce qui nous empêche de lâcher-prise.

 

Mais, au fait, le lâcher-prise, c’est quoi ?

Lâcher-prise, c’est arrêter de s’accrocher à des choses qui ne dépendent pas de nous ou que nous ne pouvons pas changer.

Dans notre vie, nous vivons tous 2 types d’événements ou de situations :

  • les événements ou situations qui dépendent de nous, que nous pouvons maîtriser et sur lesquels nous pouvons agir
  • et les événements ou situations sur lesquels nous n’avons aucun pouvoir… soit parce qu’ils sont déjà passés, soit parce qu’ils ne dépendent pas de nous, de nos décisions ou de nos propres actions.

Et bien souvent, quand cela ne se passe pas comme on le veut dans notre vie, et que cela ne dépend pas de nous, on s’acharne, on rumine, on résiste car nous n’arrivons pas à accepter les évènements.

Lâcher-prise, c’est réaliser qu’il y a des choses que nous ne pouvons pas changer et lâcher du lest pour s’alléger, pour se libérer.

Lâcher prise…
C’est renoncer à contrôler ce qui ne peut pas l’être…

C’est arrêter de résister à ce qui est…

Lâcher-prise :

  • c’est accepter que je ne peux pas changer certaines choses, que je ne peux pas tout contrôler.
  • c’est accepter ses limites.
  • c’est relativiser.
  • Et arrêter de s’accrocher à des choses sur lesquelles je n’ai aucun pouvoir.

Alors, même si le concept de lâcher-prise est relativement simple à comprendre, il n’est pas facile de le mettre en pratique au quotidien.

Et beaucoup d’entre nous peinent à y arriver.

 

Pourquoi est-il important de savoir lâcher prise ?

Et bien tout simplement parce que, quand on arrive à lâcher-prise, on récupère notre bien-être, notre sérénité mais aussi notre liberté.

Quand on lâche-prise, on arrête de gaspiller notre énergie inutilement.

 

En effet, quand nous nous acharnons, quand nous ruminons et quand nous résistons, nous dépensons beaucoup d’énergie à lutter. On se fatigue. On s’épuise. On ressent des tensions musculaires mais aussi psychologiques.

C’est un peu comme si vous essayiez de partir en mer avec votre bateau et que vous n’aviez pas détacher les amarres. Vous allez rester sur place et vous épuiser… sans réussir à avancer.

En résistant, on gaspille notre énergie inutilement parce que, de toute façon, quoique l’on fasse, nous ne pourrons pas changer ces événements.

Bon nombre de nos soucis quotidiens proviennent d’un manque d’acceptation de situations qui ne peuvent être changées.

D’un manque de lâcher-prise

👉 Mais à partir du moment où on arrive à lâcher-prise, on arrête de naviguer à contre-courant dans le flux de la vie.

 

Et ça c’est vraiment important !!

Quand vous êtes dans le flux de la vie, quand vous détachez les amarres de votre bateau et lâchez prise, c’est là que tout devient plus simple.

C’est là que vous pouvez avancer, que vous pouvez réaliser vos projets… Vous allez vous sentir libéré d’un lourd fardeau. Allégé. Plus serein. Plus en paix. 🙂

 

Qu’est-ce qui nous empêche de lâcher-prise ?

1 – La 1ère raison, c’est notre besoin de tout contrôler.

On a un immense besoin de tout contrôler dans notre vie, de vouloir tout prévoir, de vouloir tout anticiper, d’être sûr que tout va se passer comme on le décide,…

Pourquoi ?

Et bien parce que, derrière ce besoin de contrôle, nous cachons des peurs profondes.

La peur de ne pas réussir, de ne pas être à la hauteur, d’être déçu ou de décevoir les autres, d’être jugé…

En essayant de tout contrôler, on a l’illusion de contrôler également nos peurs.

Et ce besoin de contrôle nous porte préjudice parce que c’est lui qui nous empêche de lâcher-prise.

Pourquoi ?

Et bien parce que la définition même du lâcher-prise, c’est d’arrêter de vouloir tout contrôler.

Et cela va à l’encontre de ce besoin de contrôle que nous avons.

Du coup, c’est difficile pour nous car c’est contre-nature.

 

2 – La 2ème raison, ce sont nos croyances.

Ce sont, en effet, nos croyances qui nous empêchent de lâcher-prise…

Bien souvent, nous confondons lâcher-prise et se résigner ou baisser les bras.

On pense que lâcher-prise, c’est abandonner ou se soumettre.

Nous confondons aussi lâcher-prise et être d’accord.

Et puis, nous avons aussi l’impression que si nous lâchons prise, la situation ne changera pas.

Mais on se trompe !

👉 Le lâcher-prise n’a rien à voir avec tout cela !

Ca n’est pas être d’accord avec la situation.

Ce n’est pas se résigner ni baisser les bras.

Ce n’est pas abandonner ou se soumettre.

Et ce n’est pas parce que je lâche-prise que la situation va s’empirer, bien au contraire !

 

Lâcher-prise, c’est arrêter de résister à quelque chose sur lequel nous n’avons aucun pouvoir.

Et à partir du moment où vous réalisez cela, vous commencez à modifier vos croyances et vous avancez sur le chemin du lâcher-prise.

 

✅ Mais, comment faire pour lâcher-prise ?

Je vous donne 7 étapes à suivre pour y arriver dans cet article :

7 étapes pour lâcher-prise.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Partager cet article sur vos réseaux sociaux