Comme chaque année…
lorsque novembre pointe le bout de son nez…
nos horloges doivent s’adapter !!
Et oui, nous voilà déjà au passage à l’heure d’hiver 🙁

Rituel adopté depuis le début du siècle dernier pour des raisons d’économie d’énergie, le changement d’heure est devenu une tradition dans de nombreux pays.

Mais saviez-vous que ce changement d’heure n’est pas sans conséquence sur notre santé ?

 

Incidence sur notre horloge biologique

Changer d’heure influence directement notre horloge biologique. En effet, en modifiant notre exposition à la lumière du jour, nous perturbons notre rythme circadien qui met parfois jusqu’à plusieurs jours pour se rétablir. Or, on sait que c’est lui qui contrôle la plupart des mécanismes de notre corps tels que le sommeil, l’éveil, la vigilance, la température corporelle, la production hormonale, etc…

C’est seulement une heure de différence me direz-vous…Mais c’est une heure que l’on retire abruptement à notre corps. On impose ce changement en une journée à notre organisme mais notre horloge interne a besoin de plus de temps pour s’adapter. Vous le ressentez certainement vous-même quand le froid hivernal arrive. Dès que le thermomètre descend en dessous de 10°, on ressort direct nos doudounes !! Même si il y a du soleil !! Par contre, au mois de mars, si il fait 10° avec du soleil, et bien là, on a l’impression qu’il fait chaud !! Et on se balade en pull !! Normal, notre corps a eu le temps de s’habituer au froid entre les deux 😉
Et bien c’est exactement la même chose pour le changement d’heure !! Notre corps est une formidable machine capable de s’adapter aux conditions extérieures mais il a besoin de temps ! Et lui imposer les changements trop rapidement le met dans un état de stress cellulaire.

 

Un sommeil perturbé.

On sait aujourd’hui que le changement d’heure impacte directement notre horloge interne. Et notamment notre sommeil ! Une étude britannique de 2010 a étudié la qualité du sommeil chez 120 participants pendant 6 semaines. Les chercheurs ont constaté une perturbation du sommeil pendant les 5 jours qui suivent le changement d’heure. Le sommeil est de moins bonne qualité. Les nuits sont moins reposantes. On se lève plus fatigué.

La raison : le pic de mélatonine, l’hormone du sommeil, et le pic de cortisol, l’hormone de l’éveil, sont perturbés. En effet, ces deux phénomènes qui nous permettent de réguler nos phases d’éveil et de sommeil sont réglés sur notre rythme circadien. Or, ce dernier s’accorde naturellement avec le lever et le coucher du soleil. Mais avec le changement d’heure, nous le perturbons puisque les heures d’ensoleillement sont décalées.

Et malheureusement, un sommeil perturbé n’est pas sans conséquences…

 

Baisse de nos facultés cognitives

Des chercheurs américains de l’Indiana ont voulu mesurer les incidences du changement d’heure sur le fonctionnement de notre cerveau. Ils ont pour cela réuni des étudiants passant le SAT, l’examen utilisé au Etats-Unis pour l’admission aux universités. Ces étudiants ont été répartis en 2 groupes distincts de manière aléatoire.

Le 1er groupe a passé l’examen la semaine précédant le changement d’heure et le second groupe la semaine suivante. Et les résultats du 1er groupe ont été 18% plus élevés que le 2eme groupe. Les chercheurs ont constaté que le 2eme groupe avait plus de difficultés à se concentrer et à terminer l’examen. Ils ont conclu que le changement d’heure avait un impact non négligeable que le fonctionnement cognitif de notre cerveau et notamment sur la capacité de concentration, le temps de réaction et la vigilance.

Dans notre quotidien, cela se traduit par des pertes de concentration au travail, une moins bonne productivité, une baisse de la vigilance sur la route et dans nos activités quotidiennes?

 

Notre santé émotionnelle affectée !

Lors de la semaine qui suit les changements d’heures, 78% des français se sentent plus irritables et de moins bonne humeur. Ce serait une conséquence direct d’un sommeil de moins bonne qualité et donc d’une plus grand fatigue mais aussi d’une perturbation hormonale.

De plus, dans les 4 semaines qui suivent un changement d’heure, le nombre de diagnostics pour dépression bondit. On note une progression de 10% des diagnostics par rapport au reste de l’année. De plus, une étude danoise a révélé que la consommation d’antidépresseurs augmente également considérablement durant cette même période. Les personnes plus vulnérables, qui couvaient déjà des symptômes sous-jacents de dépression, seraient les plus touchées.

 

Plus d’accidents sur les routes !

Et il y a aussi une augmentation du nombres d’accidents de la route dans la semaine qui suit un changement d’heure. En France, le gouvernement a constaté une augmentation de 40% pour les accidents impliquant des piétons entre 17 et 19h les jours suivant le changement d’heure. 40% ! C’est énorme. La raison : des automobilistes moins vigilants à cause d’un sommeil perturbé qui entraîne baisse de l’attention et fatigue. Tout est lié ! Quand notre horloge interne est perturbée, note fonctions cognitives baissent. On est moins vigilant. On a plus de mal à se concentrer. Et on risque plus d’accident. Vous remarquerez certainement aussi que vous êtes plus maladroits dans les jours qui suivent un changement d’heure.

 

Mais aussi une augmentation du risque d’infarctus !

Oui, vous avez bien lu. C’est ce que constate la plupart des hôpitaux avec 25% plus d’admissions pour des infarctus !

Et cela a été confirmé par une étude de l’American College of Cardiology à Washington : le lundi qui suit une changement d’heure, vous avez 25% plus de risque de faire un infarctus que le reste de l’année. Un phénomène que les cardiologues expliquent par le bouleversement de nos cycles de sommeil, ce qui entraîne un stress cellulaire important !

 

Comment faire pour s’y préparer.

  1. Adaptez tranquillement votre rythme de sommeil quelques jours avant et après.
    Essayez de décaler votre heure de coucher et votre heure de réveil progressivement. En déplaçant votre temps de sommeil de 10 minutes chaque jour, vous habituerez votre corps plus facilement, sans le faire souffrir ! L’adaptation de votre organisme se fera ainsi plus en douceur.
  2.  

  3. Essayez la luminothérapie !
    La lumière est la meilleure façon de s’adapter aux changement d’heures. Elle peut vous aider à resynchroniser votre horloge interne plus facilement et rapidement. Dès que vous vous levez, exposez-vous à la lumière pour aider votre corps à sortir du sommeil. Mieux encore, utilisez un réveil simulateur d’aube ! En simulant le lever du soleil, il met votre corps en condition, même si vous avez encore les yeux fermés. Vous vous réveillerez plus facilement et plus en forme.
  4.  

  5. Prenez de la mélatonine si nécessaire.
    La mélatonine est une hormone qui intervient dans la régulation du sommeil. Un complément de mélatonine pris le soir peut vous permettre de vous endormir plus facilement et de réguler votre sommeil pendant un changement d’heure.
  6.  

  7. Pensez au huiles essentielles :
    Pour améliorer la qualité de votre sommeil pendant les jours qui suivent le changement d’heures, pensez aussi aux huiles essentielles de lavande fine, d’orange douce, de mandarine, de neroli ou de camomille. Elles favorisent l’endormissement et un sommeil récupérateur.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Partager cet article sur vos réseaux sociaux